Les divers conflits armés vécus ces dernières années, avec notamment la Syrie et le Mali, ont souvent menés à la destructions massives de biens culturels. Cette situation n’a pas d’équivalent dans l’histoire depuis la deuxième guerre mondiale.
Dans ce contexte l’UNESCO met tout en oeuvre pour appliquer le deuxième protocole 1999, qui fête cette année ses 20 ans, à la convention de la Haye de 1954. Cette convention durcit le ton et prévoit des sanctions comparables au crime de guerre pour la destruction de patrimoine culturel. En effet c’est l’âme d’une communauté, son histoire et son présent, que l’on assassine dans ce cas…
l’UNESCO vient de boucler un sommet international au CICG de Genève (le 25-26 avril 2019) réunissant des spécialistes de haut vol, pour discuter des solutions à apporter à ce problème de société.
Les Studios Casagrande étaient présents pour cet important événement avec Pascal à la prise de vue et Jean-Michel au post-traitement en flux tendu. Cela a permis à l’UNESCO de préparer sa communication pour sensibiliser la population civile et militaire à la question.
Cette conférence a aussi fait la une du journal « le Temps ». Découvrez l’article, rédigé par Sophie Woeldgen, qui éclaire ce sujet sensible.
0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *