Pour Dominique de Villepin, invité par le club de la presse cet été, le tableau de la gouverance mondiale est très sombre…